Brigitte Fort :: Photographie

Brigitte Fort Photographie

Accueil

Les collections

Photographier l’eau dans la nature, une démarche solitaire et méditative.

© Brigitte Fort

Il m’a fallu de nombreuses années de pratique de la photographie, d’analyse d’image et de confrontation avec les œuvres et les idées d’artistes de toutes disciplines pour parvenir à une forme d’expression pouvant s’inscrire dans une filiation artistique.

Il ne s’agissait plus pour moi de saisir des images réalistes et identifiables de paysages, de personnes ou d’instants pour en garder une trace ou en réponse à une commande, mais bien, à l’aide du procédé photographique numérique, très courant aujourd’hui, de donner à voir et à suivre le cheminement intérieur de mes émotions intimes jusqu’à leur épanouissement dans une image finale, plus picturale que réaliste et pourtant purement photographique.

© Brigitte Fort

C’est d’abord dans le milieu marin que j’ai puisé mes premières inspirations, dans les ports ou en pleine mer, au plus près des bateaux, dans les reflets mêlés au mouvement des vagues et aux jeux de lumière : images éphémères très colorées dont je pouvais immobiliser les contours mouvants dans un cadrage choisi sur lequel ensuite je ne reviendrais pas.

Ce fut l’émergence de la série Reflets et Flottements où s’exprime le plaisir, ludique et spontané, de saisir la lumière, le mouvement, les couleurs et les formes d’un monde aquatique merveilleusement poétique où le surgissement du réel ne fait qu’ajouter du mystère et de l’insolite.

L’eau devint mon médium de prédilection, le lieu de tous mes paysages intérieurs. Je me suis alors beaucoup intéressée à ses aspects scientifiques, sa composition, son origine, son indispensable rôle dans le processus vital, l’incidence décisive de la lumière sur la perception de « ses couleurs », son extraordinaire capacité à se transformer et à se « rendre utile », jusque dans les secrets de la création artistique, qu’elle soit poétique, plastique, musicale ou littéraire.

© Brigitte Fort

C’est ensuite dans l’expression la plus juste de mon ressenti à la lecture de l’œuvre de Gao Xingjian, la Montagne de l’Âme, et toujours dans la mer, que j’ai pu expérimenter le processus inverse de composition d’images pré-pensées, nées de mon imagination et de mes émotions de lectrice d’un auteur artiste dont j’ignorais tout mais dont l’univers littéraire me semblait si proche du mien. Mon frère, peintre, a de la même façon traduit en peinture ce qu’évoquait pour lui ce texte fantastique et nous avons présenté ensemble notre travail au cours d’une exposition à Céret en 2010.

Par la confusion volontaire du rêve et de la réalité, il s’agissait pour nous d’établir un autre rapport au monde, approximatif et incertain, qui troublait le regard et brouillait les pistes de la perception.

Donner à voir, en photographiant la mer, une idée de montagne, l’intériorité d’un imaginaire et sa spiritualité, ont fait évoluer mon travail de la surface à la profondeur, du miroir à la transparence et du fugitif à la matière fibreuse des ruissellements de l’eau.

© Brigitte Fort

Je poursuis désormais comme une obsession ma démarche d’exploration dans les torrents des Pyrénées, de la Montagne Noire et, actuellement, dans la Drôme et les Alpes.

Passer des heures en pleine nature dans les eaux glacées, s’imprégner (dans tous les sens du terme…) de l’ambiance tumultueuse du monde de l’eau vive pour capter (peut-être !) un effet dont l’image réalisée correspondra à l’objectif de ma longue quête, est souvent très inconfortable, « dangereux » diraient mes proches… et souvent décevant !

La série Créatures ou la possibilité du réel est née de cette combinaison de réalisme et de fantastique qui laisse parfois apparaître l’étrangeté du monde visible.

© Brigitte Fort

Mais mon plaisir est immense de me retrouver seule dans cet environnement sauvage, de sentir la force du courant, de me laisser toute entière absorber par des visions sensibles, colorées, inquiétantes parfois, qui déclenchent dans tout mon être une extraordinaire intuition de beauté inégalable dont j’espère saisir « comme un scoop » une trace à transmettre.

En effet, pour moi, c’est dans la transmission aux autres et le partage que s’accomplit l’œuvre d’art. Le travail de création de textes, de musique et de mise en scène à partir de mes photographies qu’ont réalisé en 2010 les élèves du Conservatoire de Perpignan, a considérablement enrichi la conscience que je pouvais avoir de mon propre travail, m’insufflant une forte énergie (alors même que j’éprouvais un grand chagrin lié à la disparition de mon fils aîné), en même temps que beaucoup d’humilité et de reconnaissance. La sélection dans les Torrents du Jardin des Morts témoigne de ce combat et de sa sublimation.

Brigitte Fort :: Photographie
26560 Lachau
Mentions légales ~ Politique de confidentialité ~ Plan du site
Partager
Facebook Twitter Google Plus
Brigitte Fort :: Photographie